Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les ambitions viticoles de Deladoey & Associés

Imprimer

vin,chablaisL’homme d’affaires Jürg Stäubli et Philippe Deladoey ont racheté des vignes. D’autres investisseurs sont attirés par le vin

Le Domaine de l’Ovaille, à Yvorne, a toujours eu une clientèle select, de Coco Chanel à Hailé Sélassié, de Frédéric Dard à Alain Delon. Il est aujourd’hui géré par les deux frères Deladoey, Frédéric et Philippe. C’est grâce à Jean-Pascal Delamuraz que les Deladoey ont fait la connaissance de Jürg Stäubli. Devenu prudent et discret depuis ses démêlés judiciaires, l’ancien golden boy ne s’est jamais mieux porté puisque le magazine Bilan lui attribue 200 à 300 millions de francs de fortune.

En 2011, Philippe Deladoey s’associe avec Jürg Stäubli pour racheter le domaine d’Henri Lagnaz et fonder Deladoey & Associés. Le jeune vigneron a 65% des actions, le financier 30% et Henri Lagnaz garde 5%. Commence alors le travail de relance de ce domaine de 4 hectares, entre Ollon, Yvorne et Aigle, qui produisait 40 000 bouteilles destinées principalement à la clientèle alémanique. Les premiers vins qui sortent montrent l’ambition des deux hommes, qui déclinent leurs crus sous trois noms. Au Domaine Veritas les entrées de gamme, au Domaine La Croix les élégants, et à Deladoey 1402 (la première date de la famille dans le Chablais) les plus distingués.

Tout cela est encore un peu acrobatique puisque les associés n’ont pas de cave proprement dite, les vins étant produits et élevés en partie à l’Ovaille – même si Frédéric Deladoey n’est pas impliqué dans le capital – ou chez un ami. Le vigneron et le financier affirment vouloir acheter d’autres vignes. Et ils espèrent pouvoir transformer un jour les immeubles du domaine, à Aigle, en logements.

LES PREMIERS VINS

Sous le nom de Deladoey 1402, Philippe Deladoey produit deux chasselas Grand Cru, un Yvorne à la minéralité bien marquée (18 fr.) et un Aigle (16 fr.). En rouge, la syrah d’Ollon est le vin le plus haut de gamme (39 fr. la bouteille, 100 fr. le magnum!). Dégustée alors qu’elle poursuit son élevage en barrique (au singulier, puisqu’il n’y en a qu’une), cette syrah est encore marquée par le bois, mais développe un joli côté épicé. Enfin, un assemblage rouge est également barriqué (35 fr.).

Au Domaine La Croix, voilà un vin presque tessinois, puisqu’il s’agit d’un merlot d’Aigle vinifié en blanc, incisif, élégant et précis (21 fr.). Le rouge est un gamaret d’Aigle assez typique du cépage (24 fr.).

Enfin, le Domaine Veritas propose trois vins, un de chaque couleur. Le chasselas d’Aigle est un joli vin d’entrée de gamme, frais et charmeur (11 fr. 50). Le rosé est aussi un merlot, un vin joyeux avec un joli gras et une belle aptitude à accompagner un repas (11 fr. 50). Enfin le rouge est un pinot noir magnifique, fruité, rond, vif, qu’on boit avec plaisir (13 fr.).


INVESTIR DANS LE VIN

Jürg Stäubli avait déjà récupéré 5 hectares de vignes à Satigny lorsqu’il avait acquis le Château Barillet pour en faire des appartements en PPE. Il les a confiés au Domaine des Balisiers.

Michel Ducros, propriétaire de l’Epicerie Fauchon et fils de la maison d’épices, a acheté sa maison de Yens en 2001 et une parcelle de 6000 m2, qu’il fait cultiver par Jean-Luc André et qu’il livre à Raymond Paccot, à Féchy, contre quelques centaines de bouteilles de Maison Rose qu’adore le natif des Côtes-du-Rhône.

A Reverolle, Jacques Horovitz, professeur à l’IMD et entrepreneur, a racheté la Maison du Moulin. Sa femme a suivi les cours de Changins pour avoir le feu vert du Canton. Et le vigneron Yannick Passas y produit de très beaux vins.

Le promoteur Daniel Rey s’est, lui, associé pour moitié aux frères Dubois, à Cully, avant de racheter les vignes du Château de Glérolles.

A Bursins, l’architecte genevois Pierre Bouvier a relancé depuis 2002 le Château Le Rosey, transformé en maison d’hôtes et cave de prestige.

Lien permanent Catégories : Vaud, Vins 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.