Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La place Rouge sans Nathalie

Imprimer

vin,rouge,lavauxIl a fallu chercher un peu pour trouver la référence du titre ci-dessus, hommage à Gilbert Bécaud.

Mais comme la sœur du vigneron Nicolas Pittet se prénomme Nathalie, on s’est permis ce petit clin d’œil. Ce qui est assez dans l’esprit humoristique de ce producteur atypique qui – outre une partie des vignes de la commune de Payerne – cultive vingt-cinq parcelles en Lavaux, y compris une en Dézaley qui le rend très fier, le tout appartenant à… vingt-huit propriétaires différents, excusez du peu! Au total, donc, trois hectares plantés de dix-sept cépages différents, avec du chasselas pour son Lausannois (un des anciens noms de cette variété), son Lavaux sans malo ou son Bout de Savuit sur lie; du pinot gris, du plant du Rhin, du chardonnay ou du païen (élevé en barriques de mélèze) côté blanc. Et, dans les rouges, les trois «ga» (-may, -maret et -ranoir), du pinot noir, du merlot, du plant robert, de la syrah ou du cabernet sauvignon…

Ce petit domaine produit ainsi plus d’une quinzaine de vins, dont le dernier-né est un assemblage de 60% de pinot noir, de 25% de merlot et de 15% de cabernet sauvignon, élaboré avec l’œnologue Pierre-Alain Dutoit, un vin né un peu par hasard d’une vendange riquiqui. Après un pressurage doux, la vinification est commune, avant un élevage en foudre de chêne de 1100 litres. Au final, un vin agréable et facile, au nez de fruits rouges, avec des côtés floraux, une belle charpente, beaucoup de souplesse que soutiennent des tanins fluides.

Place Rouge R 2011, 70 cl, 25 fr. En vente chez les Fous du Roi, à Saint-Saphorin, avec qui Nicolas Pittet est associé. www.lesfousduroi.ch.

Lien permanent Catégories : Vaud, Vins 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.