Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une soupe au fendant et des pâtes au safran

Imprimer

J’avais dégusté ça une fois grâce à René Müller, le tenancier du Club nautique de Morges, qui m’avait supplié de ne pas donner sa recette. Et là, j’en retrouve une variante dans un petit bouquin écrit par Irma Dütsch et Roland Puippe à la gloire de La cuisine du Valais (Ed. Fona). Bref, voici la soupe au vin de chasselas, que les Valaisans appellent fendant. Oui, une soupe au vin, et c’est bon. Pour la recette de René Müller, je tiens ma promesse...

 

soupe_fendant.jpgPour quatre:

  • 4 dl de bouillon de volaille
  • 2 dl de chasselas
  • 2 dl de crème
  • 60 g de fromage d’alpage en petits dés
  • sel et poivre du moulin
  • (év. fécule pour lier)
  1. Portez le bouillon de volaille à ébullition, ajoutez-y la crème et le vin, et chauffez le tout en remuant.
  2. Ajoutez le fromage d’alpage et faites-le fondre, toujours en remuant.
  3. Si nécessaire, ajoutez un peu de fécule pour lier. Salez et poivrez.
  4. Servez avec des croûtons.

 

pates_safran.jpgEt, s’il vous reste un peu de chasselas, testez une autre recette du livre, la sauce au safran de Mund, pour les pâtes.

Pour quatre:

  • 12 tomates cerise
  • 30 filaments de safran
  • 1,5 dl de bouillon de légumes
  • 0,5 dl de chasselas
  • 0,5 dl de crème
  • 2 cs de crème fraîche
  • sel et poivre.
  1. Salez légèrement les tomates cerise et faites-les chauffer au four à 150 degrés. Faites tremper les filaments de safran dans le bouillon.
  2. Faites réduire le vin de moitié, ajoutez le bouillon, liez avec les crèmes. Salez et poivrez.

Lien permanent Catégories : Entrées, Pâtes et pizzas, Plats, Recettes, Valais 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.