Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Château de Vinzel se met à la page pour accueillir ses hôtes

Imprimer

C'est une des pépites de la Côte, appartenant à la famille Schenk depuis 1936. La maison s'est offert un beau caveau de dégustation (photo Annabel Guéret), sous l'égide de la littérature, et a signé un partenariat avec le Livre sur les quais de Morges.

Le discret château de la maison Schenk, administré par Obrist, a entamé sa mue pour mieux faire connaître ses vins, en en particulier la capacité de vieillissement de ses chasselas Grand Cru et 1er Grand Cru. Et, puisqu'il fallait se donner une image particulière, Jacques de Simone, le directeur, et la famille ont décidé de miser sur la littérature, à l'égide des "Vins d'auteurs", nouveau mantra du domaine de 8,5 ha.

L'espace de dégustation ressemble donc à une chaleureuse bibliothèque, où trônent d'ailleurs autant de livres des Editions Gallimard que de bouteilles du château. Il faut dire que l'étiquette est très ressemblante aux célèbres couvertures. L'endroit accueillera ainsi des lectures et des rencontres d'auteurs, grâce au partenariat avec le Livre sur les quais de Morges, où le château aura son stand.

FWAV9003.jpgIl sera possible aussi de demander des dégustations de millésimes anciens puisque le château a toujours conservé un lot important de bouteilles de chaque année. Mais les dernières de 1945 ne sont pas à disposition du public... Le vieux bouteiller où sont conservés les pépites anciennes pourra également accueillir des dégustations très smart (photo François Wavre).

 

Histoire de famille

Il faut dire que le domaine est cultivé depuis quatre générations par la même famille, dont Fabien Monachon depuis 2018 (sur la photo). Lors d'un premier événement, on a pu remonter le temps sur trois années. Les 1er Grand Cru sont encore conservés trois à quatre ans en bouteilles avant d'être commercialisés. Le 2015, l'année de la création de cette gamme, rappelait la richesse du millésime très chaud. Un vin riche, avec du volume, complexe, mais qui manque encore un peu d'acidité. Des arômes d'agrumes, de fruits mûrs, une touche de réglisse, avec une amertume élégante. A déguster dans quelques années.

Le Grand Cru 2012, millésime plutôt frais, se révèle un vrai gamin, avec ses arômes de pâte de coing, ses touches de pamplemousse dans une bouche joliment structurée, et sa fraîcheur accompagnée d'une légère amertume pour porter ce vin intense. On peut le déguster maintenant ou lui laisser encore bien des années, si on veut attendre des arômes tertiaires de sous-bois. Enfin le Grand 2009, un été chaud et un beau septembre, affirme un côté minéral, avec des arômes de miel, de pomme, et toujours une superbe fraîcheur en bouche. La finesse est là, la longueur aussi, le vin est superbe et en redemande. 

Informations et réservations sur chateau-vinzel.ch.

Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel