Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Gaulois de Croy doit réduire son offre

Imprimer

Cédric et Virginie Rey adaptent leurs horaires et leurs prestations, entre suite de la pandémie et problème de recrutement. (Photo: Suisse Garantie)

C'est Gault&Millau qui nous l'apprend, même si on le supputait à notre dernier passage au Gaulois de Croy-Romainmôtier. Cédric et Virginie Rey changent de formule et de vie. Leur restaurant (15/20 dans le guide jaune 2022) ne sera ouvert que pour trois services, le vendredi soir, le samedi soir et le dimanche midi.

Sinon, avec Cédric seul en cuisine et Virginie seule en salle, ce ne serait pas possible. En effet, les difficultés de recrutement persistent après le Covid, surtout dans un endroit excentré et peu accessible en transports en commun.

Pandémie oblige, le jeune couple a développé tout un service pour les cantines scolaires des environs de la vallée du Nozon, des plats à l'emporter disponibles au restaurant ou dans certaines épiceries et entreprises. Au total, 120 à 150 plats par jour que Cédric réalise lui-même.

Si les Rey veulent donner plus de temps à leurs trois enfants, ils ne veulent pas baisser leurs exigences, parlent de la transformation du café, d'un automate pour les plats à l'emporter. Affaire à suivre.

www.au-gaulois.com

Lien permanent Catégories : Restaurants gastronomiques 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel