Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A Cully, l'ambiance et la cuisine grecques à l'honneur

Imprimer

L'ancien Bistro au coeur de Cully a été repris par le multientrepreneur Jean-Jacques Gauer pour lui donner une âme grecque, née de la passion familiale pour le pays hellène. 
(Coup de fourchette paru dans 24 heures le 28 avril 2022, photo Chantal Dervey)

L’ancien Bistro du centre de Cully a pris de nouvelles couleurs, du blanc et du bleu typiques des Cyclades. Normal, puisqu’il a été transformé en taverne grecque par Jean-Jacques Gauer, aubergiste du Raisin, du Major-Davel et de la Poste. L’ancien patron du Lausanne Palace entretient depuis toujours, à la suite de son père Jack, des liens particuliers avec ce pays, où il a aussi des activités hôtelières. Quand on est venu lui proposer l’endroit pour la 4e fois, il a répondu «Naí», oui.

Sa sœur Michèle est revenue d’Athènes pour gérer l’endroit, aidé par un service efficace et agréable. En cuisine, Christos, qui bossait en face, a appelé deux potes dans son pays pour proposer une cuisine typique, où les plats peuvent se partager pour une table festive. Comme ces mezze traditionnels. Originales, ces grosses crevettes sautées à l’ouzo, servies dans une sauce tomate aux herbes aromatiques et parsemée de petits cubes de féta (23 fr.). Le tyropita (15 fr.) enferme cette même féta dans un mille-feuille de brik, où se mêlent miel, graines de sésame et quelques gouttes de balsamique.

BPN-6iK1aoMBKusNtm30B8.jpgLa goûteuse moussaka (27 fr.) cache son hachis d’agneau joliment épicé et ses aubergines sous une béchamel gratinée au four, la sauce prenant une consistance de crème brûlée qui peut surprendre. Le kontosouvli (26 fr.) décline des morceaux de porc mariné tendrissimes, relevés d’une sauce épicée, sur des triangles de pain pita, tandis que des pommes de terre à l’origan au four regardent avec envie un tzatziki.

En dessert, un joli choix de glaces, dont une au mythique mastic de l’île de Chios, ou cette crème de semoule cachée dans de la pâte filo, avec un sirop aux agrumes et une glace à la fleur d’oranger (12 fr.). La courte carte des vins fait le grand écart entre Cully et la Grèce, comme ce Saint-George, un aghiorghitiko autochtone joliment fruité (48 fr.). En été, la terrasse sera ouverte 7/7.


L'adresse:

Taverne Podilato
Pl. de l’Hôtel-de-Ville 6, Cully
Tél. 021 799 55 50
www.taverne-grecque.ch
Fermé di et lu (7/7 cet été).

Lien permanent Catégories : Restaurants exotiques, Testé pour vous 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel