Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lavaux - Page 4

  • Chez Olivier Ducret, un doral de grande classe

    Imprimer

    Vin_Doral_Ducret.jpgOlivier Ducret cultive de très belles vignes entre Chardonne et Saint-Saphorin, sur 3,2 ha. L’homme fait partie d’une longue lignée, puisque sa famille est vigneronne depuis des siècles. C’est ainsi qu’il propose dans sa gamme cinq vins de tradition, deux chasselas, un rosé et deux rouges autour du pinot noir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Vive le vin en cannette

    Imprimer

    neowines2.jpgNeowines vend de l’AOC Lavaux en boîte de 2 dl Pour un nouveau public.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 1 commentaire

  • Un sauvignon de Lavaux

    Imprimer

    Sauvignon_Fonjallaz.JPGPatrick Fonjallaz représente la treizième générationsur le domaine d’Epesses que la famille cultive  de père en fils depuis 1552. Bien sûr, les choses ont bien changé depuis l’époque de Pierre, le premier vigneron de la dynastie.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Un chasselas à 6 degrés

    Imprimer

    Chenaux_Wannaz_Tourlourou.jpgA Chenaux, sur les hauts de Cully, Gilles Wannaz cultive l’art de sortir des sentiers battus. Poète à ses heures, adepte de la biodynamie, cuisinier-traiteur aux préparations originales, il a une démarche intellectuelle qui énerve certains et qui enchante d’autres.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Questions de goût à David Tarnowski

    Imprimer

    Tarnowski.JPGDavid Tarnowski ne cesse de progresser dans son restaurant Le Montagne, à Chardonne. La preuve? Il vient de gagner un point au GaultMillau, avec 16/20 et sa première étoile au Michelin!

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants gastronomiques 0 commentaire

  • Au Daley de Lutry, un beau viognier barriqué

    Imprimer

    VIN_VIOGNIER_50.JPGDepuis 2003, le Domaine du Daley, au-dessus de Lutry, cherche à innover dans la tradition. Propriété de Marcel Séverin, il est géré par son fils Cyril, qui fourmille d’idées et qui a su trouver des ouvertures pour ses vins à l’étranger, du Japon à la Russie en passant par l’Angleterre.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Un savagnin de mélèze

    Imprimer

    Pittet_meleze.JPGA Aran-sur-Villette, Nicolas Pittet a une double casquette: vigneron tâcheron de la commune de Payerne, il a également sa propre cave avec les parcelles qu’il loue. Et il est un des trois associés des Fous du Roi, commerce de vins à Saint-Saphorin (Lavaux).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Louis Philippe Bovard, vigneron éternellement jeune

    Imprimer

    BOVARD_04_VINS.jpgIl est des moments rares dont on souvient avec plaisir. Une soirée chez Louis-Philippe Bovard, à Cully, le soir de la Saint-Louis, en fait partie. Après une après-midi dans les vignes du Conservatoire mondial du chasselas qu'il a réussi à planter, puis dans son nouveau chai, construit élégamment en plein bourg, il avait réuni ses amis vignerons, des noms aussi célèbres que (d'Ouest en Est), Emilienne Hutin, Raymond Pacot, Raoul Cruchon, Pierre Monachon, Marie-Thérèse Chappaz, sans oublier le reste de la Suisse, Daniel Gantenbein, Hermann Schwarzenbach ou Christian Zündel.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • La Réserve Blanche, un Glérolles en or

    Imprimer

    vin_glérolles.jpgLe Concours mondial de Bruxelles a gâté la Cave du Château de Glérolles, à Saint-Saphorin, ce beau bâtiment entre route et lac. Celui-ci a été racheté par Daniel Rey, le promoteur qui a pris goût à la vigne. Il avait déjà sauvé le Petit Versailles avec les frères Dubois. A Saint-Saphorin, les vins issus des quatre hectares en propriété et du cinquième hectare en location sont élevés avec l’aide du jeune œnologue Laurent Berthet.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Charmeur, le charmont d'Epesses

    Imprimer

    vin_charmont_Epesses.jpgC’est aujourd’hui l’Epesses nouveau en fête, l’occasion d’aller déguster les vins de l’appellation. Parmi ceux-ci, les crus des Gaillard méritent le détour. Et pas seulement parce que leur terrasse, au sommet du village, offre une vue magnifique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • 1er mai: fête du vin

    Imprimer

    C’est à l’initiative des Fous du Roi, ce collectif de «vins d’ici et d’ailleurs», que le centre du village de Saint-Saphorin (Lavaux) sera fermé à la circulation le 1er mai. Dix producteurs locaux et étrangers feront déguster leurs produits, soit sur des stands, soit dans les caveaux: Nicolas Pittet, les frères Bujard, Bernard Chevalley, la commune de Saint-Saph’, Alain Ruchonnet, Burignon, Glérolles, pour les locaux, un Toscan, un Bordelais et un Uzétien pour les étrangers. Les deux auberges du village et Cuisine Maison seront là pour les petites et grandes faims.

    A Epesses, c’est déjà la 10e fois que l’appellation fête ses vins nouveaux, avec également les vignerons de Cully, de Puidoux et de Riez. Mise en bouteille à l’ancienne ou vol en hélicoptère sont aussi au programme. Une offre RailAway et une autre, Mobilis, sont proposées.

    Saint-Saphorin, de 11 h à 17 h. Prix de la dégustation: 20 fr. www.lajourneeduvin.ch

    Epesses, de 9 h à 17 h. Prix de la dégustation: 20 fr. www.epesses-nouveau.ch

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Le Nid'Abeilles de Forel (Lavaux), une première paysanne

    Imprimer

    nidAbeilles_17.jpgIl est 4 heures de l’après-midi, au centre du village de Forel (Lavaux), et les acheteurs patientent avant l’ouverture du Nid’abeilles, le magasin lancé par une cinquantaine de Paysannes vaudoises, ces «femmes rurales», comme les appelle Anne-Marie Chevalley, présidente de la coopérative.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Produits 0 commentaire

  • Les adresses du chef: Marc Varenne, de la Buritaz, à Puidoux

    Imprimer

    Varenne_Buritaz.jpgEn reprenant la vénérable Auberge de La Buritaz, nichée dans son écrin champêtre entre Puidoux et le Mont-Pèlerin, Marc Varenne a bien fait les choses. Les salles ont été rénovées avec beaucoup de classe. La vue est magnifique. Mais ce ne sont pas les seuls atouts de l’endroit. La cuisine du chef est toute en délicatesse, avec une technique qui lui fait griller les viandes à la perfection, lui fait préparer de très belles sauces aériennes de légèreté.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants classiques 0 commentaire

  • Les adresses du chef: Patrick Zimmermann, à l'Auberge de l'Onde, à Saint-Saphorin (Lavaux)

    Imprimer

    STSAPHORINQ04_AUBERGE_ONDE.jpgA Saint-Saphorin, l’Auberge de l’Onde a su ranimer la flamme historique qui a accompagné la maison. Entre la pinte du rez-de-chaussée et le restaurant de l’étage, Patrick Zimmermann a su magnifier la qualité des produits qu’il emploie, proposant une cuisine luxueuse à des tarifs raisonnables. Qu’il rôtisse de belles pièces de viande dans l’immense rôtissoire qu’on admire dans la grande salle dominée par la poutraison ou qu’il dirige sa cuisine, l’homme a un talent fou, qui l’avait fait seconder Hans Stucki, à Bâle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants gastronomiques 0 commentaire

  • Le Quentus des Frères Dubois, une douceur de médaille

    Imprimer

    VIN_QUENTUS_DETOURER.JPGA Cully, si le Petit Versailles garde un aspect classique avec son architecture début XIXe, les installations des Frères Dubois sont tout à fait modernes. Sur ce domaine de 10 hectares qui va de Morges à Aigle, le chasselas règne en maître avec 12 étiquettes. Ce qui n’empêche pas la quatrième génération de Dubois (aidée des précédentes) de produire des rouges et quelques spécialités intéressantes, comme ce Lune rouge, associant gamaret, garanoir, merlot et cabernet franc.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • A Lutry, le Rivage est ouvert avec bonheur sur le monde

    Imprimer

    HOTEL_RIVAGE_01.jpgCela fait une année que le chef Franck Moreau est aux cuisines du Rivage, sur les quais de Lutry, et il y a imposé ses belles qualités. Ce Parisien a passé dans des grandes tables de la capitale (Tour d’Argent, Plazza Athénée ou Lasserre) avant de travailler au Casino de Montreux. Dans le bel hôtel de Lutry, il propose deux cartes. Côté bistrot, les tables en bois accueillent autant ceux qui veulent juste boire un verre que ceux qui choisissent une des suggestions présentées sur le grand tableau noir. Côté restaurant, la carte joue davantage la qualité que la quantité, pour une cuisine joliment inventive, aux influences du monde entier et quelques classiques.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants classiques 0 commentaire

  • Les adresses du chef: Jacky Vuillet, à l'Auberge de Lavaux, La Conversion

    Imprimer

    jacky Vuillet 02.jpgA La Conversion, juste au-dessus de la gare, loge un immeuble très moderne, dont la verrière offre une belle lumière sur la cuisine de Jacky Vuillet, maître des lieux et roi de l’accueil du client, qu’il saura conseiller et mettre à l’aise dès l’arrivée. Avec les beaux jours, sa terrasse très contemporaine offre une alternative intéressante. Celui qui a passé chez Girardet il y a fort longtemps peut compter sur son expérience et sa constance pour attirer une clientèle fidèle. S’il va au marché deux fois par semaine, il fait preuve de la même fidélité pour ses fournisseurs.

    Côté légumes rares, ce sont Daniel et Marc-André Cuendet, à Bremblens, qui le fournissent. Il trouve chez eux tous les minilégumes qu’il affectionne, des navets aux carottes, en passant par les fenouils ou les pâtissons. Mais les Cuendet livrent également les fleurs de courgette ou les herbes fraîches, comme cette verveine, qui parfume certains plats.

    Les fromages viennent de la Laiterie Bourquin, à Renens, où Nicolas Bourquin affine des vieux fromages, des gruyères caramel. C’est lui également qui livre tous les produits laitiers.

    Pour le vin, un coup de pouce à Yves-Alain Perret, à Lutry, qui avait fait ses classes chez Henri Chollet, à Aran, avant de se mettre à son compte. «Il fait quelques spécialités, comme un merlot exceptionnel, et du chasselas qu’il vinifie très bien.»

    Auberge de Lavaux, route du Landar 97, 1093 La Conversion. Tél. 021 791 29 09. Fermé dimanche et lundi.
    Daniel et Marc-André Cuendet, rte de Bussigny 66, 1121 Bremblens.
    Laiterie Bourquin, ch. du Chêne 5, 1020 Renens.
    Yves-Alain Perret, rue du Village 34, 1095 Lutry.

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants gastronomiques 0 commentaire

  • Un Villette en or

    Imprimer

    Chasselas_crausaz_DET.JPGLes frères Jean-François et Michel Dizerens exploitent une vingtaine d’hectares à Lavaux, grâce à trois domaines: celui du Moulin, à Lutry, celui de Montagny, en appellation Villette, et la Crausaz, à Grandvaux, dans la même appellation, une superbe bâtisse du XVIe qui domine le lac. Ce qui leur permet de proposer une trentaine de vins en deux gammes. La Tradition offre huit chasselas, une série de rouges et trois domaines. La ligne Spécialités comprend quinze «vins audacieux et inventifs» qui sont axés sur le cépage uniquement, du chardonnay au merlot, le tout sous des étiquettes très modernes.

    Le Domaine de la Crausaz blanc est un assemblage de chasselas, chardonnay et pinot gris, médaille d’or au Grand Prix du vin suisse. Le nez est agréable, avec des arômes de pamplemousse. La bouche est bien ronde. Un joli vin d’apéro.

    Domaine de la Crausaz blanc 2007, 15 fr. 90. J&M Dizerens, ch. du Moulin 31, 1095 Lutry. Tél. 021 791 34 97. www.dizerensvins.ch. Dégustation-vente les deux derniers samedis de mai au Domaine de la Crausaz, à Grandvaux, de 10 h à 16 h (20% de rabais).

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire

  • Cully retrouve un nouveau Bistrot

    Imprimer

    BISTROT_CULLY_25.jpgLe nouveau Bistrot de Cully (qui a remplacé l’ancien Côté Cour) est né de la crise financière. Non, sans rire, Serge Prod’hom et Caroline Haug se sont rencontrés à Londres. Lui, Vaudois élevé à l’Ecole hôtelière, venu travailler dans la capitale britannique. Elle, qui a fait son droit à Perpignan, «faisait serveuse». C’est l’amour. Puis elle tâte de la banque, sans passion. La crise arrivant, ils décident de plier bagage et de venir en Suisse ouvrir un petit bistrot. Le premier qu’ils visiteront leur plaira. «Et Cully, après Londres, c’est un tel régal», avoue la jeune femme.

    Le cuisinier et la juriste ont donc retroussé leurs manches, passé quinze jours avec des copains à tout refaire. Le résultat: deux salles claires, au look moderne, un nouveau bar, des tables et des chaises toutes simples pour un ensemble réussi. Une terrasse ouvrira dès les beaux jours.

    Dans la première salle, ils ont gardé l’esprit bistrot où chacun peut venir boire un verre, voire déguster une petite planchette apéro à toute heure. Mais, comme dans la salle du fond non-fumeur et plus calme, on peut aussi y manger au gré d’une courte carte à prix doux, dont certains plats peuvent être commandés en demi-portions. «C’est frais, simple et bon», explique la juriste, avec raison.

    En entrée, la soupe de courgette à la crème de Gruyère (8 fr.) se montre goûteuse et généreusement crémeuse. Sinon, la salade est croquante, sa vinaigrette relevée, et les chèvres chauds sont posés sur des tranches de baguette (14 fr./22 fr. en plat).

    Les raviolis sont farcis au fromage de chèvre et à la roquette, dont le goût acidulé s’accommode bien avec le fromage (21 fr.). Enfin, l’entrecôte de bœuf est bien saisie, avec trois sauces à choix (poivre vert, roquefort ou beurre à l’ail, 39 fr.). Le tartare peut être de bœuf ou de saumon d’Ecosse (16 fr./32 fr. en plat).

    Tous les desserts sont à 10 fr., la carte des vins est très locale avec un bon choix ouvert, mais deux français et six valaisans l’étoffent. Le service de Caroline Haug est chaleureux et il n’y a pas besoin de plaidoyer. Au chapitre des points qui restent à améliorer: l’acoustique et une petite attente en cuisine.

    Le Bistrot, place de l’Hôtel-de-Ville 6, 1096 Cully. Tél. 021 799 55 50. www.le-bistrot-cully.ch. Fermé dimanche et lundi.

    Lien permanent Catégories : Restaurants, Restaurants tendance 0 commentaire

  • Cardona de Chardonne

    Imprimer

    ADETOURER_Chardonne_Neyroud.JPGJean-François Neyroud-Fonjallaz, à Chardonne, est un artiste du chasselas, un de ces vignerons qui collectionnent les médailles, cinq fois finaliste de la Coupe chasselas, médaille d’or du 700e de la Confédération. Il est également un des membres d’Arte Vitis, cette association de vignerons de qualité. Si Jean-François Neyroud n’élève pas moins de cinq chasselas, dont un Calamin et un Dézaley, il n’en méprise pas pour autant d’autres cépages sur ses 7,2 hectares.

    En blanc, un viognier et un pinot gris vinifié sur lie, vendu sous le nom de Cardona, soit le nom de Chardonne aux alentours de l’an mil. En rouge, un pinot noir, un pinot noir barriqué et un assemblage, Le Relais.

    Mais sa nouvelle gamme Cardona compte également un assemblage de cinq cépages rouges. Gamaret, gamay et garanoir en majorité, complétés par un peu de diolinoir et de pinot noir. Le tout a passé dix mois en barriques avec une macération à froid. Et le tout respecte évidemment la charte de Chardonne. Le nez est élégant, d’une belle complexité. En bouche, les tanins sont ronds.

    Cardona rouge 2007, 25 fr. J.-F. Neyroud, route du Vignoble 13, 1803 Chardonne. www.neyroud.ch.

    Lien permanent Catégories : Vins 0 commentaire